Voyages

Douce Florence

Bonjour

En fin d’année dernière, j’ai profité de vacances pour partir une semaine en Italie, avec des copines. Nous avions opté pour 3 jours à Florence et 4 jours à Rome. L’Italie m’a toujours fait de l’œil et j’avais eu la chance d’aller une semaine à Rome il y a quelques années, mais étonnement, cela n’avait pas vraiment marqué mon esprit. J’étais motivée à renouveler l’expérience et nous avons alors succombé à l’appel de la Dolce Vita.

Florence a été un véritable coup de cœur et il m’a semblé tout naturel de partager avec vous des images de ce séjour, ainsi que quelques bonnes adresses. C’est parti ! 

.


.

La ville de Florence se trouve en Toscane. Nous avons pris l’avion un jour de semaine, tôt, et sommes arrivées sur les coups de 11 heures. A peine débarquées que nous en avons pris plein les yeux !

La première mission a été de débusquer un endroit où déjeuner. Valises à la main, nous avons traversé la place de la Basilica di San Lorenzo, magnifique ! Nous sommes tombées, par le fruit du hasard, sur une cantine italienne, dans une petite rue. Elle était vide lorsque nous sommes arrivées, puis s’est rapidement remplie de locaux sur les coups de 13 heures. Gage de bonne qualité certainement ?

Le lieu est minuscule et le service se fait principalement au sous-sol. Doté d’une très belle cave à vin et d’un look taverne, nous nous sommes régalées. La carte est variée, les prix tous petits et les plats copieux. Une adresse à retenir !

Fischetteria Nuvoli
Adresse : Piazza dell’Olio, 15 – Florence
Facebook

 

Nous avons continué notre marche, direction notre appartement. Loué via la plateforme Airbnb, il se trouvait au sud de la ville et nous n’avions pas envie de prendre un taxi pour nous y rendre. 

Nous sommes tombées sur le point central de la ville, la Plaza del Duomo. Impressionnant ! 

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, cette place abrite la cathédrale Santa Maria del Fiore, ou plus communément appelée Duomo. Elle est la cinquième plus grande église d’Europe. Le site accueille également un campanile et un baptistère. Tous trois faits de marbre, vous pouvez également les visiter. Mais gare au monde, il faudra se lever de bonne heure ! C’est en tout cas impressionnant et j’aurai pu rester là des heures à les contempler. Les couleurs, l’architecture est complètement dingue.

 

Nous avons traversé l’Arno, le fleuve qui traverse la ville. Pour se rendre d’une part de la ville à l’autre, cinq ponts furent construits. Le plus célèbre d’entre eux est le Ponte Vecchio, connu pour les nombreuses bijouteries nichées en son sein. Magnifique de jour comme de nuit, il est vraiment agréable d’y passer, et vous trouverez toujours un ou deux musiciens, la nuit tombée, pour ravir vos oreilles.

Pour la petite anecdote, un parcours couvert et secret a été bâti au dessus des bâtiments existants, reliant le Palais Pitti au Palais Vecchio, et passant par le pont. Cela permettait aux Médicis de circuler incognito, par dessus la foule, et de déjouer les éventuelles tentatives d’attentats.

A l’origine,  des bouchers  occupaient les boutiques du pont. Les restes de viande étaient jetés directement dans le fleuve. Mais l’odeur gênant les Médicis, les boucheries ont été remplacées par des boutiques de joailliers. Les magasins ont conservé un style ancien,  avec d’énormes portes en bois, qui leur donne tout leur charme.

 

Une fois nos valises déposées à l’appartement, nous avons fait le chemin inverse et sommes allées nous perdre dans les petites rues florentines. Un régal pour les yeux ! Nous nous sommes amusées à rentrer dans des musées à ciel ouvert, à contempler les statuts ci et là. Un régal.

 

La nuit tombée, après un verre en terrasse, nous sommes allées dans un restaurant qui nous avait fait de l’œil un petit peu plus tôt dans l’après-midi. Grand bien nous fasse, j’ai mangé la meilleure pizza de ma vie ! Une simple pizza à la mozzarella et à la truffe, avec un filet d’huile d’olive. Un délice. Je vous recommande chaudement ce restaurant, dont le service est chaleureux, impeccable, et la nourriture est une tuerie.

Corte dei Pazzi
Adresse : Borgo degli Albizi, 54R – Florence

 

Le lendemain, nous avons décidé de nous rendre à une exposition intitulée la Botanico de Leonardo. Basée sur les études et les intuitions de Léonard de Vinci sur les formes et les structures du monde végétal, cette exposition sur quelques mois se tenait dans le magnifique cloître de Santa Maria Novella.

J’ai particulièrement aimé les structures en bois dissimulées dans plusieurs endroits de la ville, ainsi que le travail effectué sur la corrélation entre lumière et vie, à l’instar des plantes qui poussent dans le sens de la lumière. 

 

Nous ne pouvions pas aller à Florence sans faire un saut à l’Osteria all’Antico Vinaio. Ce vendeur de paninis italiens est une véritable institution locale et ne détient pas moins de 3 boutiques qui se font face, dans une même rue. Sur les coups de midi, il y a foule. Heureusement, la queue est rapide ! Pour 5 euros, vous pourrez déguster un énorme sandwich, doté de produits d’excellente qualité. J’ai trouvé le pain un petit peu dur, comparé à notre délicieux pain français, mais cela vaut quand même le détour, rien que pour le côté folklorique !

Osteria all’Antico Vinaio
Adresse : Via dei Neri, 65 – Florence
Site web

 

Nous nous sommes également rendu dans l’une des meilleures, si ce n’est la meilleure, glacerie de la ville, la Pourquoi Pas ! On ne peut pas se rendre en Italie sans goûter l’une de leurs délicieuses glaces, n’est-ce-pas ?

Gelateria Perchè No!
Adresse : Via dei Tavolini, 19 – Florence

 

Troisième jour. Situé à deux pas de notre appartement, nous nous sommes rendues au Palazzo Pitti, ou Palais Piti. Ce chef d’oeuvre architectural de la Renaissance italienne a vu sa construction débuter au quinzième siècle à la demande de Luca Pitti, riche banquier de l’époque. Il a ensuite été racheté au seizième siècle par la famille Médicis et devint un véritable coffre aux mille trésors. Il abrite désormais un ensemble de musées, que nous avons visités ce jour là : la galerie Palatine, qui contient une belle collection de peintures de la Renaissance. Vous pourrez y admirer des tableaux de Raphaël ou encore  Rubens. Vous pourrez également visiter les appartements royaux (kitsch à souhait !), la galerie d’art moderne, les musées de l’argenterie, de la porcelaine, des costumes ou encore des transports. 

Accolé au Palais Pitti se trouve le jardin de Boboli, dans lequel vous pourrez vous promener des heures durant. Il y fait frais et vous aurez une très belle vue sur Florence.

 

Ce jour là, nous avions également programmé une visite de deux heures de la ville avec Stéphanie, française installée depuis plusieurs années à Florence. Nous nous étions donné rendez-vous à la Piazza della Repubblica. Captivée par toutes les anecdotes racontées par Stéphanie, je n’ai pas pensé à prendre de photographies. La visite a été programmée via Airbnb. Ils proposent pas mal de visites guidées et d’activités originales.

 

Je vous recommande également d’aller vous promener du côté de la Piazza della Signora, vers laquelle vous pourrez découvrir le Palazzo Vecchio (l’hôtel de ville), la Galerie des Offices et la Fontaine Neptune, entre autres.

 

En tant que fan absolue de mozzarella, je tenais catégoriquement à ce que l’on dîne dans un restaurant spécialisé. J’ai été intransigeante ! Après quelques recherches, je suis tombée sur un bar à mozza’ plutôt réputé à Florence, Obica.  Situé dans les beaux quartiers de Florence, j’ai trouvé l’emplacement ultra classe et le cadre agréable. Néanmoins, nous avons été très déçues par le service, qui était long (malgré le peu de monde présent ce soir là), et le serveur qui s’est trompé plusieurs fois dans les commandes. Il a notamment inversé ma Burrata et la Mozzarella commandée par l’une de mes amies, grosse déception du coup parce qu’on s’en est pas rendu compte de suite !  Ils se sont néanmoins rattrapé sur le Cacio e Pepe, pâtes au poivre, plat typique italien, qui était vraiment délicieux. Du coup, je vous recommande quand même cette adresse, avec l’espoir que notre serveur n’y travaille plus, ou soit moins tête en l’air 😉 

Obica Mozzarella Bar
Adresse : Via dei Tornabuoni, 16 – Florence

 

 

Dernier jour. Levées aux aurores, nous nous sommes fixé l’objectif ambitieux de grimper les 414 marches du Campanile Giotto, la tour de l’église Santa Maria del Fiore. L’effort en valait largement la peine, puisque c’est une vue à 360° sur tout Florence qui nous attendait ! 

Nous avons enchaîné sur une visite de la Cathédrale, puis sur une visite de la Crypte. J’ai été plutôt déçue de ces deux visites, auxquelles je n’ai pas trouvé grand intérêt, d’autant plus que nous avons fait la queue pendant presque deux heures pour rentrer dans la Cathédrale. L’extérieur des bâtiments est grandiose mais j’ai guère apprécié l’intérieur, qui semble bien fade en comparaison. Le baptistère est magnifique ceci dit. 

 

Après cette visite, nous avons récupéré nos valises que nous avions enfermées dans un locker public le matin même, après avoir rendu nos clés d’appartement, et nous nous sommes rendues à la gare, où un train direction Rome nous attendait. 

 

Avant de se quitter, quelques conseils qui vous seront utiles lors de votre visite de Florence…
– Pensez à réserver vos billets à l’avance. Pour ce qui concerne le Dome, par exemple, il convient d’acheter ses billets plusieurs jours à l’avance et de réserver un créneau horaire. Sans cela, pas de visite de possible (nous avons voulu réserver la veille de notre départ et nous n’avons pas pu). Florence est une ville terriblement touristique, vous croiserez de partout des personnes du monde entier, accompagnées de guides. Une petite organisation s’impose !
– N’hésitez pas à booker un guide via une plateforme de réservation comme Airbnb (ou autre). Je trouve que c’est un super moyen de découvrir tout un tas d’anecdotes sur la ville, et d’obtenir de bonnes adresses auxquelles vous n’auriez pas forcément pensé.
– Aussi, ne planifiez pas trop non plus ! Florence regorge de petites ruelles dans lesquelles se perdre, d’oeuvres cachées dans des bâtiments à l’abris des regards indiscrets, de musées et d’églises à visiter. J’ai présenté dans mon article les grandes lignes de notre séjour à Florence, mais nous avons passé la moitié de notre temps à découvrir des petits endroits cachés, à flâner dans la ville, le nez en l’air.
– Enfin, attention aux endroits où vous déciderez de manger. La ville regorge de restaurants touristiques, chers et de petite qualité. N’hésitez pas à demander conseil à votre hôtel ou à des locaux que vous rencontrerez.

 

Je vous retrouve prochainement pour la suite de l’aventure… à Rome ! 

 

Merci pour votre lecture et bon (futur) voyage ! ♡

 

 

Previous Post

You Might Also Like

3 Commentaire

  • Reply Sandrine 19 avril 2020 at 10:39

    Super. J’attend donc la visite pour Rome

  • Reply Natacha 18 avril 2020 at 20:29

    Ça donne envie ! Du coup tu as préféré Florence à Rome ?

    • Reply La Petite Culotte 18 avril 2020 at 20:37

      Florence est une ville très très belle, avec de magnifiques choses à voir, mais j’ai quand même préféré Rome ! Hâte que tu lises le prochain article 😉

    Répondre