Rechercher un tag

Voyages

Voyages

Ces pays que je rêve de visiter

Hello

Comme vous le savez, c’est l’été, il fait chaud, il fait beau, j’ai envie de voyager ! Mon emploi du temps actuel, tout comme mes finances, ne le permettent pas encore, mais rêver n’a jamais fait de mal à personne et c’est pourquoi j’ai décidé de rédiger un article sur mes folies voyages du moment. Une jolie bucket list en attendant de réaliser mes envies !

 

 

Depuis que j’ai l’âge d’utiliser internet, je parcours les blogs de personnes qui font leurs études aux États-Unis. Bercée aux comédies américaines et autres American Pie, j’adore tous les clichés que l’on peut retrouver sur les États-Unis et je ne m’en lasse pas.

Au-delà d’une façon de vivre que je trouve intéressante et d’un optimisme à toute épreuve que je trouve fascinant, je suis une fan inconditionnelle des paysages américains. Yellowstone, le Grand Canyon, les plages du Maine, Glacier National Park … le champ des possibles est large !

Le rêve ultime serait de partir en caravane durant plusieurs mois et de faire tous les états du pays. J’aimerais pouvoir faire assez de rencontres pour participer à un vrai Thanksgiving local, découvrir NYC la nuit, assister à un match de football américain et faire la route 66 !

 

Qui ne rêve pas de se prélasser durant une semaine au bord de la piscine d’un Riad ?

Le Maroc a l’avantage d’être près de la France et accessible à moindre coût, pour peu que l’on s’y prenne à l’avance. Les Gorges de la vallée du Todgha, les petits villages sahariens, les cascades d’Ouzoud, le choix ne manque pas. Manger des pastillas et visiter la médina, aller au hammam et crapahuter dans le désert sont tout autant d’activités que l’on peut faire. J’ai hâte !

 

Cuba est clairement the place to be, surtout depuis que l’embargo a été allégé. En ce qui me concerne, je rêve de visiter l’île depuis que j’ai regardé Dirty Dancing 2 et que je suis tombée amoureuse de Diego Luna, aka Javier le ténébreux dans le film.

Tenez c’est cadeau !

De façon plus sérieuse, l’île de Cuba semble figée dans le temps. L’architecture, qui date de l’époque coloniale, permet aux visiteurs de se replonger dans le passé. Le côté authentique de l’île lui procure tout son charme. J’espère juste que les arrivées en masse de touristes ne dénatureront pas l’atmosphère spéciale de cette jolie île des Caraïbes.

 

Les gens qui me connaissent savent que je suis pas spécialement une aventurière mais justement ! Je me suis toujours dit que si j’allais dans ce genre de pays, ça serait l’occasion pour moi de repousser mes limites. Quand j’ai dit ça à ma mère, elle a rigolé et elle a dit que je ne tiendrais jamais une semaine au coeur d’une forêt. C’est ce qu’on verra !

Je rêve de faire un trek pour me rendre sur le Maccu Picchu, de caresser un lama et de visiter le monastère coloré de Santa Catalina.

 

Que celle qui n’a jamais voulu aller en Écosse après avoir regardé la série Outlander me jette la première pierre. Depuis que j’ai vu les fesses de Jamie à la télé, l’envie de me rendre dans les Highlands est omniprésente.

Les paysages semblent ressembler à ceux de la Nouvelle-Zélande, en plus mystérieux. La pluie, les châteaux en ruine et les mille et une teinte de vert n’ont rien pour me déplaire. Je rêve de passer la nuit dans un château hanté et si les légendes disent vrai, je risque de trouver mon bonheur là-bas.

 

L’île des Dieux possède des plages idylliques, une richesse culturelle et une population accueillante, dixit ma soeur quand elle y est allée. L’aspect plage-cocotiers-massage m’a toujours attiré, et je pense que Bali est un lieu idéal pour des vacances cocooning.

J’aimerais aussi faire l’ascension de l’un des volcans de l’île, de la plongée sous-marine, visiter des temples et assister à des spectacles de danse.

 


À vous ! Quels pays / endroits sont sur votre bucket list voyages ? Dites-moi tout !


 

Baie île des pins Nouvelle-Calédonie
Réflexions, Voyages

Grandir dans le Pacifique

 

bonjour-01

Récemment ma mère m’a dit :

Tu me fais une lettre, courte ou moins courte sur ton enfance ou ta vie dans le Pacifique – comme si tu ne devais garder que les bons souvenirs. Et tu me l’envoies (et ne me demande pas pourquoi c’est une surprise).

J’ai été intriguée, puis j’ai décidé de le faire, pour lui faire plaisir, mais aussi parce que j’aime beaucoup les exercices d’écriture.

Au final, au matin de Noël, elle m’a offert un magnifique recueils de souvenirs de ma vie là-bas.


Retrospective sur ma vie
en Nouvelle-Calédonie

Lorsque j’annonce aux personnes que je viens de Nouvelle-Calédonie, j’obtiens toujours des réactions de surprise et d’envie. Elles me répondent que j’ai de la chance, et elles me demandent souvent « c’est comment la Nouvelle-Calédonie ? ». Je pense qu’il n’y aurait pas assez de mots pour décrire ce que je ressens face au Caillou, mon Caillou.

Grandir à Nouméa, c’est avoir la chance d’évoluer dans l’un des plus beaux endroits de la planète. Je ne saurais pas trop dire avec précision ce que j’ai ressenti la première fois que j’ai mis les pieds là-bas, j’étais tellement jeune. Mes souvenirs, par la suite, sont toutefois innombrables.

Je pense aux arbres majestueux, les Flamboyants, et à leurs pétales de fleurs que l’on mettait sur nos doigts afin de prétendre que l’on avait des faux ongles. Il y avait un Flamboyant qui était mon ami et qui s’appelait Merlin (j’avais 8 ans hein). Je pense également aux fleurs de tiaré que l’on mettait dans nos cheveux en dansant le tamouré. Aux carrés de chocolat blanc que ma marraine nous donnait pour le goûter, et aussi aux roulades dans la colline avec ma copine Caroline. On partait explorer les alentours, telles d’intrépides aventurières, et on parlait aux coccinelles. Je me rappelle de l’immensité de la mer que l’on voyait au loin à Nouville, et aussi de la base militaire à moitié abandonnée qui était juste à côté de chez nous et que j’adorais explorer.

Plus tard, je me rappelle que j’élevais des criquets sur l’une des plantes du balcon. Certaines fois, avec mes grands-parents, on partait camper dans des tribus avec un club de marcheurs, c’était des grands moments de joie et de partage. On jouait au foot, on montait à cheval et on cuisinait des plats locaux.

Au collège, je me souviens de mes amis, ainsi que de mon look improbable, qui consistait à porter des mitaines à résilles rose fuschia avec plein de khôl autour de mes yeux. J’allais à des booms et on jouait au jeu de la bouteille. J’étais amoureuse de Théo et je m’étais pris un gros vent sur MSN.  Une fois, je suis sortie 3 jours avec un certain Thibault qui s’est révélé être gay par la suite. Coïncidence ? Je ne crois pas.

Au lycée, j’ai eu une voiturette et c’était la chose la plus cool du monde. Elle était tunée, avec des flammes sur le côté. Je mettais mes copines dans le coffre, puisqu’il n’y avait que 2 places, et on allait manger des bambao à l’Anse-Vata entre deux cours de philosophie et littérature.

Plus tard, je pense aussi aux soirées à danser à la Bodéga ou au JPs et aux rendez-vous Quick à 5h du matin, pour acheter des desserts que nous mangions sur la plage en regardant le soleil se lever. Aux soirées avec une bouteille carrée à la main, en écoutant de la musique tahitienne et en criant des « tchihis ». Aux raves pieds nus dans la terre rouge et aux lendemains à comater au bord de la rivière.

Je pense à mon magasin préféré, « Chez Florence », qui fait les meilleurs nems et les meilleures salades de poisson de la galaxie, et à tous ces restaurants qui me manquent trop. Aux tartares de poissons fraîchement pêchés, mangés avec des légumes du jardin et des fruits exotiques.

Aux virées en voiture tout autour de la Calédonie, à découvrir des endroits paradisiaques et à camper. À nager contre les vagues à Poé et à marcher dans la forêt. À observer les étoiles allongés dans le sable.

A toutes les belles rencontres que j’ai fait là-bas.

Aux sourires tous doux des mamies kanaks quand elles te parlent et aux papis qui t’appellent « ma fille ». Aux virées en brousse avec le pick-up. Aux virées en bateau. Aux fêtes sur des ilots et aux balades avec le bombardier, les cheveux au vent. Aux courses nocturnes le soir à la Promenade Pierre Vernier et aux balades en voiture avec la musique à fond sur les Baies en fin de journée.

Des souvenirs, j’en ai des centaines et je serais bien incapable de choisir mon préféré car j’affectionne chacun d’entre eux. Quand je ferme les yeux, ils me reviennent tous à l’esprit et ça me rend nostalgique. Au final, tout ce que je sais, c’est que j’ai eu de la chance d’avoir pu grandir dans un endroit sécurisé, où le danger est moindre, où les gens sont bons et généreux. À la liberté que j’ai eu de pouvoir faire ce que je voulais, car, dans la majorité, les Calédoniens sont comme une grande famille, malgré les différends qui peuvent parfois les opposer.

La Calédonie est un paradis sur terre, il n’y a pas de mots assez forts pour décrire cela.


Et vous, y-a-t’il un endroit de votre enfance qui vous a marqué ?


 

 

Montagnes Nouvelle-Zélande
Voyages

La Nouvelle-Zélande, paradis sur Terre ?

bonjour-01

J’ai décidé de consacrer mon tout premier « vrai » article au plus beau voyage que j’ai eu la chance de réaliser, un trip au pays des kiwis et des Hobbits ! Vous l’aurez deviné, je parle de la Nouvelle-Zélande.

C’était en 2010 et j’ai habité là-bas durant 3 mois, sur l’île du Sud. J’étais à Christchurch. J’ai eu la chance de pouvoir visiter ce magnifique endroit avant les terribles tremblements de terre de fin 2010 et 2011, qui ont détruits une bonne partie de la ville.

J’ai vécu l’ensemble de mon séjour en famille d’accueil, et j’allais dans une école de langue située en centre-ville. Ma classe était composée d’élèves de tout âges et de tout horizons : Suisse, Thaïlande, Brésil ! On s’entendait tous très bien et ça résultait en road trips le week-end, pour découvrir l’île.

Cette aventure de quelques semaines a incontestablement été la plus jolie que j’ai pu vivre jusqu’à présent. Le fait d’être H24 avec des personnes d’autres cultures, c’est un enrichissement à peine descriptible. Ca m’a permis de grandir, et de m’émerveiller devant toutes ces belles choses qui s’offraient à moi !

On fait le tour ?

douce_christchurch-01

Christchurch est la seconde plus grande ville de Nouvelle-Zélande, avec plus de 350 000 habitants. Elle est également la capitale de la région Canterbury. La ville est notamment connue pour sa cathédrale, dont le square (du nom de Cathedral Square) est un lieu de rencontres. Il est très agréable d’y flâner la semaine ou le week-end. Avec un petit peu de chance, vous pourrez y apercevoir des troupes de danseurs maoris, dont les visages sont tatoués de motifs guerriers. C’est également là que se tient le marché et de nombreux vendeurs ambulants.

C’est une ville qui est très agréable, ou du moins qui l’était, lorsque j’y étais. Je ne sais pas trop comment est l’ambiance depuis les tremblements de terre, mais je sais qu’ils ont dépensés beaucoup d’énergie et d’argent à tout reconstruire, et que cela prend du temps.

aventuriere_dunedin-01Le road-trip jusqu’à Dunedin est l’un des premiers que j’ai eu l’occasion de faire. Nous avons loué un mini-van et sommes partis à l’aventure pour visiter la ville et les alentours. Nous nous sommes arrêtés à la gare de Dunedin, qui est un véritable chef-d’oeuvre architecturale, et qui semble avoir conservé toute sa splendeur d’antan. Rentrer à l’intérieur de cette gare, c’est comme faire un saut 1 ou 2 siècles en avant, un véritable retour dans le temps. Les murs intérieurs de la gare sont constitués de milliers de mosaïques.

De base, Dunedin est une ville que la ruée vers l’or, en 1880, a rendue très populaire. Sur les 60 000 habitants que la ville comptait à l’époque, 35 000 étaient des chercheurs d’or ! Malheureusement, quelques années plus tard, l’or n’est plus, et tout le monde s’en va. Désormais, c’est une ville étudiante (et aussi très fleurie). C’est d’ailleurs là que fût construite la première université du pays.

Il est très agréable de se promener dans Dunedin et d’admirer les bâtiments, dont le style est très écossais. Ce qui n’a rien d’étonnant puisque la ville a été fondée par des colons écossais !

La gare de la ville de Dunedin

Nous avons fait une escapade à Larnach Castle, qui se trouve être le seul château en Nouvelle-Zélande. Je pense faire un article spécifique à cet endroit, qui est magique. N’hésitez pas à me dire dans les commentaires si ça vous intéresse.

Larnach_Castle

Nous avons également été à Baldwin Street, qui est la rue la plus pentue au monde. Longue de 350 mètres, c’était un véritable calvaire de monter jusqu’en haut, en grands sportifs que nous étions, et à moins d’en avoir une bonne, oubliez la voiture ! Néanmoins, il parait que l’endroit est un lieu de prédilection pour certains fans de footing. Il me semble même qu’une course y a lieu tous les ans. Cette rue possède une pente moyenne de 20 %, et de 35 % à certains endroits. Puisque cela ne veut certainement pas dire grand chose dit de cette façon, je vous laisse vous rendre compte avec les photos, c’est impressionnant.

dsc09653

Sur le chemin du retour, nous avons décidé de nous arrêter à Sandfly Bay, afin d’assister au coucher du soleil. C’était tout simplement magique. L’endroit était désert, nous étions seuls au monde, mis à part la compagnie de lions de mer et de pingouins qui se prélassaient sur la plage.

dsc09723dsc09748


Une petite escale ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

adventure-01

A l’occasion d’un énième road-trip, nous nous étions arrêté à Elephant Rocks. Saurez-vous reconnaître quelle scène de film a été filmée à cet endroit ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il s’agit bien sûr de la scène de la bataille, à la fin du Monde de Narnia : le Lion, la Sorcière Blanche et l’Armoire Magique ! Qui avait trouvé la réponse ?


Connaissez-vous ces mystérieux rochers à la forme sphérique quasiment parfaite ? Ils semblent sortis de nul part, comme délicatement posés sur le sable. Certains avancent que ce sont des oeufs de dinosaures qui n’ont pas éclos, et d’autres encore pensent que ces étranges rochers sont l’oeuvre d’extraterrestres.

Visibles sur la plage à marée basse, à la Péninsule d’Otago, les Moerakis Boulders seraient à priori le fruit de 60 millions d’années d’érosion. Hypothèse beaucoup moins fun que celle des oeufs de dinosaures, on en convient ! Il y en a une cinquantaine en tout, et certains font jusqu’à 2 mètres de haut et pèsent plusieurs tonnes.

dsc09824


dsc00093dsc00180

Je pourrais encore publier des dizaines et des dizaines de photos, tant les paysages sont grandioses ! La Nouvelle-Zélande est un savant mélange de modernité et de tradition, de paysages gigantesques et verdoyants.

La vie y est très agréable, je pourrais revenir sur ce sujet dans un autre article si vous le souhaitez.


Et vous, avez-vous déjà été en Nouvelle-Zélande ? Qu’avez-vous visité et qu’avez-vous le plus aimé ? Dites-moi tout en commentaires ! ♡