Foule à un concert jeunes adultes
Réflexions

To adult or not to adult ?

2016 s’achèvera dans moins d’une quinzaine de jours et j’ai vraiment hâte. Il me semble que 2016 n’a pas été une année de dingue pour tout le monde. En ce qui me concerne, elle a été une année de transition et j’ai hâte de tourner la page et de commencer 2017.

En 2016, j’ai eu l’occasion de quitter une relation toxique, d’obtenir mon Master, de découvrir la galère de la recherche du premier emploi et d’avoir des déclics sur pas mal de choses. Ca a clairement été une année d’apprentissage. J’ai appris et compris beaucoup d’aspects de moi-même, j’ai réalisé plein de choses. Une année placée sous le signe du développement personnel et du changement donc. Et pourtant le chemin est encore long !

En 2017, j’aurais 25 ans. Ca aussi, c’est un sacré pas en avant, le fameux quart de siècle. C’est excitant et stressant à la fois. C’est excitant de me dire que ma vie commence, mon diplôme et mes compétences en poche et la tête sur les épaules. Je peux faire ce que je veux, déménager dans une autre ville si ça me chante, partir à l’autre bout du monde si j’en ai envie. Plein de choix s’offrent à moi et le plus compliqué au final, c’est juste de prendre une décision et de ne pas avoir peur. Je suis pleine d’espoir.

Malgré tout, j’ai quand même la trouille de me prendre une grosse claque et d’être déçue. C’est stressant de passer du statut d’étudiante à celui d’adulte. Au revoir les aides financières de papa maman, désormais je dois voler de mes propres ailes, avec les angoisses que cela comprend : Est-ce que je vais réussir à me dégoter un travail ? Est-ce que je vais être épanouie ? Est-ce que je fais les bons choix ? Est-ce que je vais pouvoir maintenir mon confort de vie ou est-ce que je vais finir sous un pont à chanter du Edith Piaf pour survivre ? (Et entre nous, si je dois compter sur mes compétences en chant pour manger, je suis mal barrée).

J’ai un peu peur de me planter, de ne pas y arriver, et aussi de vieillir et de m’ennuyer dans ma vie. De perdre toute mon insouciance. Rien que ça.

À y réfléchir, j’ai déjà plein de tocs d’adultes. Genre je fais des listes, en mode grande psychopathe de l’organisation. Je fais des apéritifs dinatoires, le truc de vieux par excellence. Quand je me cuite, je mets dix ans à m’en remettre, telle une grand-mère. J’ai planté des tomates sur ma terrasse et je culpabilise quand je me lève tard. Hier j’ai regardé vite fait Miss France et j’ai dit quelque chose comme « elles font bien jeunes dis donc ». Voilà voilà. Meuf barbante bonjour.

En vrai j’exagère totalement, parce que je regarde toujours des dessins animés, j’ai des peluches dans mon lit et une grande affiche à colorier sur le mur de mon salon. Je dis wesh parfois et quand on me vouvoie ou qu’on m’appelle madame, je fais une crise cardiaque. J’aime bien manger des Kinder Surprise et monter les petits jouets à l’intérieur, et aussi jouer aux jeux vidéos. Je donne des noms à mes plantes et je me suis amusée à Pokemon quand il est sorti.

En somme, je suis un endulte. Ou une adulescente, c’est vous qui voyez. Comme dirait Britney Spears, I’m not a Girl, not yet a Woman.

Une partie de mes copines se fiance et fait des enfants, DES ENFANTS mon dieu, et l’autre partie boit à ne plus en pouvoir tous les week-ends et n’arrive pas à garder un mec plus de 15 jours. Et moi, j’ai l’impression d’avoir une boule de nostalgie dans le ventre, du genre et moi je fais quoi là ? Pourquoi j’ai pas plus profité quand j’avais 17 ans ? Est-ce que je vais finir seule et alcoolique avec 77 chats ?

Maudite période de transition. Aussi, c’est comme si je subissais une pression inconsciente de la part de la société (et de ma grand-mère qui a bien l’intention de m’acheter un chapeau pour les Catherinettes l’an prochain). Comme si dans ma tête je me disais que ça craint à 24 ans de ne pas encore avoir de stabilité amoureuse, professionnelle, blabla. « COMMENT CA, TU NE TOUCHES PAS 4000 EUROS PAR MOIS INES ? » Alors que j’ai fini mes études y’a 3 mois à tout péter hein. Logique.

Quand j’étais jeune (encore une phrase de vieille ahah), je m’imaginais à 24/25 ans en Wonder Working Woman d’1m70, avec trop de responsabilités professionnelles genre le Diable s’habille en Prada en plus jeune, chanteuse Beyoncé part-time aussi à côté, un mari trop canon et un bébé en route, une super maison avec piscine et des animaux. Le cliché quoi. ON EST BIEN LOIN DU COMPTE ! Coucou Pôle Emploi & Tinder ! 

Je crois qu’en fait, je fais une crise de la trentaine avant l’heure, combiné à un petit syndrome de Peter Pan. Autant vous dire que je n’ai pas hâte d’avoir ma première ride. Il me faut une psychanalyse, Docteur ?


Et vous, comment se passe ou s’est passée votre transition à l’âge adulte ?


 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

10 Commentaires

  • Reply A.M. Thepeller 28 décembre 2016 at 18:39

    Hey,
    Si tu veux l’avis d’une fille de tout juste 17 ans, je suis là !
    Dans mon cas, j’ai l’impression de n’avoir rien réalisé, ce qui me mine un peu. Mais j’en ai eu marre de me morfondre, et aujourd’hui, j’ai des projets précis à réaliser en 2017, ce qui me motive beaucoup !
    Je me trouve vieille, ce qui fait bien rire une de mes copines de 4 ans de plus.
    Je pense que l’âge n’a plus d’importance du moment que l’on est heureux.
    C’est ça qui nous maque en fait.
    Être heureux. Enfin…

    Alors on se botte le cul une bonne fois pour toute et on réalise ce qui nous tient à coeur cette année !

    • Reply La Petite Culotte 29 décembre 2016 at 18:42

      Hello you,
      Je peux comprendre ta sensation, mais dis-toi que tu n’es même pas encore majeure, ce qui te limite peut-être un peu dans la réalisation de certains projets. Je trouve ça cool en tout cas que tu aies plein de projets, et j’espère que tu pourras tous les réaliser en 2017! Je dois travailler la liste des miens dans mon BuJo !
      Des bisous, et très bonnes fêtes de fin d’année!

  • Reply Jay 19 décembre 2016 at 22:18

    Tout pareil, sauf que j’ai eu mes 25 ans il y a 3 mois.

    C’est assez, voir méga chiant d’être partagée entre le besoin d’indépendance et l’incapacité de pouvoir prendre cette indépendance. J’ai limite fait un scandale, quand je me suis rendu compte que je validais mon Master, car les choses que j’avais connu toute ma vie, ne seraient plus là (je regrette même, la cantine du Crous).

    C’est vrai qu’on prend une gifle quand la moitié de nos potes ont déjà des CDI, depuis genre 2/3 ans, sont mariés avec 1 ou 2 enfants. Ça fait un peu nous contre le reste du monde.

    Mais ça viendra, on y arrivera aussi. On y croit !

    • Reply La Petite Culotte 19 décembre 2016 at 23:33

      Ahah, je suis trop en train de m’imaginer en train de faire un scandale le jour de mes 25 ans. 😂
      Mais oui on y arrivera, obligé ! Un jour on sera posées sur nos super sofa à 3000 boules made in Suède, avec une tasse de thé à la Camomille, et on repensera à cet article en rigolant. 😌😉

  • Reply Mathilde FLLNGDN 19 décembre 2016 at 19:01

    Haha je n’est que 18 ans (19 dans un mois horreur) et je vois de quoi tu parles! C’était dure pour moi de passer de lycéenne à étudiante, ce retrouver avec plein de responsabilités d’un coup alors que j’ai limite 5 ans dans ma tête… Heureusement j’ai ma famille qui me soutient beaucoup! Je pense qu’il faut pas que tu regarde ce que font les autres ou que tu te compare à eux, fait les choses qui te plaise et qui te tienne à cœur, suit ton instinct il n’a jamais tort en générale. Et si tu te trompe, tant-pis tu peux changer le monde de l’emploi est dur et la vie est dur en générale il faut avoir le courage de suivre ses rêves! Justement ta vie commence c’est la tienne, fait ce que tu as envie peux importe si tu n’as pas de mecs, et pas d’enfants, tu viens sortir des études c’est ta vie professionnels et tes projets persos qui compte justement! N’écoute pas les remontrances des gens sur le fait que tes encore célibataire ça n’en vaut vraiment pas la peine. Les gens sont effrayer par la solitude le célibat et ne conçoivent pas qu’on peut être très heureux en couple mais aussi très heureux célibataire. Suit ta propre route! ^^ Et sinon je déteste tellement quand on m’appelle Madame, genre arrgh où est ce que ta vue que j’étais mariée ou assez vieille pour qu’on m’appelle madame?! C’est vraiment insupportable haha! xx

    • Reply La Petite Culotte 19 décembre 2016 at 19:33

      Ohh j’ai trop aimé ton commentaire, merci ! Ca me fait trop plaisir de lire des tartines, et je pense que tu as 150% raison dans tout ce que tu dis ! J’en ai conscience, c’est juste que parfois c’est un peu compliqué, j’ai toujours une petite part de stress en moi, mais je sais que ça ira. Je crois que chaque expérience, bonne ou mauvaise, est dans tous les cas une leçon. Du coup en partant de ce postulat, tout ne peut que bien se passer !
      Et personnellement, si je peux te donner un conseil, c’est de profiter de chaque instant de ta jeunesse, parce que le temps passe trop vite ! Profite à fond de tes études, de tes amis, de ta famille. Plein de bisous !

  • Reply The Stories Maker 19 décembre 2016 at 18:12

    Je me reconnais aussi, et j’ai eu 26 ans cette année ( quoi, la vieille ^^)

    • Reply La Petite Culotte 19 décembre 2016 at 18:21

      Ahhh la mamie aha ! Tu l’as vécu comment ? 😜

  • Reply Sandrine 18 décembre 2016 at 17:52

    hahaha …. TU te pose trop de questions ou pas les bonnes ! et toutes ces questions, c’est bien ça qui est stressant et qui empêche de vivre le moment présent !
    – au lieu de te dire  » Est-ce que je vais réussir ? ( boulot, relations etc.. ) demande toi  » qu »est ce que je peux faire  » et mettre en place maintenant pour faire les choses qui me plaisent et évoluer, apprendre toujours, et etre épanouie.

    1 : plus de question sur le futur qui n’existe pas = plus de stress qui n’apporte rien pour avancer !
    2 : pas de mec fixe chez toi = pas de séparation / divorce ( et encore moins avec des gamins à charge avant 30 ans ! youpii !! )
    3 : arrêter les Kinder surprise et les Tinder aussi = des heures de gagner pour monter un super projet ou faire de super activités enrichissantes ou créatrices et surement qu’un jour ce sont les amis qui se diront comment tu fais pour avoir une vie aussi sympa !!
    4 : limiter son temps devant les réseaux sociaux de toute sorte qui n’enrichisse ni le cerveau ni le reste d’ailleurs !!
    5 : continuer à faire tout ça même quand tu auras un job !

    kiss !!

  • Reply Océane 18 décembre 2016 at 16:54

    Ahah je me reconnais tellement dans cet article !
    J’ai 22 ans, mais j’ai aussi cette crise de « l’adulescence ». Une saloperie cette affaire. La moitié du temps, je vois ma vie en mode « lolilol » ou « wtf ». Les gens commencent à me traiter comme une adulte alors que…Non. Juste non.
    Je vois aussi de plus en plus de gens se fiancer, emménager ensemble et moi je suis là…En mode position PLS devant mon écran quoi.

    Chouette article en tout cas 😀 Belle soirée !

  • Laisser un commentaire